ILS TEMOIGNENT …


Je suis venu à la rencontre d’Audrey pour des séances de sophrologie car je voulais pouvoir gérer au mieux un passage de grade de Kendo.
Il est toujours stressant de passer un examen, ce qui diminue les capacités du candidat,  alors je voulais mettre un maximum de chance de mon côté.
Le temps imparti ne laissait que 4 séances. Le travail a été d’une efficacité surprenante, pas le moindre stress ni le moindre doute le jour J. J’ai passé cette épreuve dans une grande sérénité. Je n’ai pas été reçu à cause d’un manque de compétences techniques, mais le résultat ne m’a pas touché, ce qui était agréable et surprenant.
Maintenant j’utilise les outils mis en place pendant nos séances quotidiennement, lorsqu’une tension vient perturber mon bien être, cela aiguise la présence à moi même.
kendo02
Encore merci Audrey.
Je suis ostéopathe depuis 11 ans, je suis 4ème Dan de Kendo et enseignant au sein du Hurepoix Kendo Club. Je pratique cette discipline depuis 1988.


J’avais déjà essayé la sophrologie par le passé mais sans véritablement y croire. Lorsque j’ai poussé la porte d’Audrey, recommandée par mon médecin, j’étais dans une situation de souffrance psychique et physique, l’impression de ne plus exister que par mon travail, les tâches ménagères, administratives, les enfants à gérer… je me sentais déprimée, noyée, à fleur de peau, crises de larmes régulières, un grand état de stress et une fatigue immense, je me rendais à l’évidence, j’avais besoin d’aide !
Quand j’ai rencontré Audrey, j’ai tout de suite été apaisée par sa voix douce et sa gentillesse, sa façon de présenter les séances qui allaient se dérouler, comment elle allait pouvoir m’aider, me conseiller et me remettre sur le chemin de la confiance en soi mais aussi de la détente.
J’ai appris à respirer autrement, c’est important, à mettre des barrières lorsque je me sens agressée par les autres, à faire des pauses bien être dans mon travail et à accepter les événements sans stress.
Ce n’est pas tous les jours facile car nous sommes confrontés à des aléas mais grâce aux séances enregistrées, je peux à tout moment écouter la douce voix d’Audrey pour me replonger dans la détente et reprendre confiance en moi.
J’ai par ailleurs des problèmes de dos, lombalgie et cruralgie récidivantes qui occasionnent des blocages et des douleurs, je savais qu’elle donnait des cours de Stretching Postural, j’ai fait la découverte sur une séance et je lui fais confiance pour avoir la même satisfaction, apprendre les bonnes postures pour étirer mon dos et améliorer mon état de santé par une meilleure condition physique.


Du fil à retordre ! mais avec le recul que je gagne sur moi-même et mon cheminement qui se profile, je comprends mieux la situation. Je réagissais quand on abordait des sujets difficiles : des rendez-vous que je décalais, ma relation avec mes parents, les relations sociales … Je réagissais très mal parce que je voulais éviter à tout prix de me retrouver confronté à ces situations que j’affronte déjà au quotidien. La spirale négative faisait ensuite son œuvre, si bien que j’avais tendance à oublier ce qu’on s’était dit cinq minutes plus tôt ! C’est dire l’efficacité des mécanismes néfastes mis en place.
Toujours est-il que depuis ce dernier débordement il y a environ deux semaines, j’ai pris conscience de ces problèmes et j’agis. En revenant sur l’ensemble de nos séances et sur mes progrès grâce à la sophrologie, je distingue mieux mes besoins, comment gérer ces situations souvent tendues, quels outils développer pour parer ces situations … Je prends conscience et je me fais ma propre opinion concernant moi-même, mes besoins et mes intérêts.
J’en viens à l’essentiel : avec tout le travail sur le positif que tu m’aides à effectuer, je sais agir maintenant, en m’écoutant de manière positive. Je sais aussi que je dois m’entraîner avec les outils que nous avons travaillés : l’image de mon gnome, le mot de calme et la phrase d’encouragement pour me préparer à mieux accueillir la situation qui me pose problème. Enfin, et c’est peut-être le plus important : j’ai su en parler à mon petit ami ainsi qu’à mes parents, qui m’ont écouté. « Je fais valoir mes besoins et mes intérêts, et c’est normal, et c’est même sain », c’est ce que je me dis depuis quelques jours.
Tout cela m’invite encore à penser que je progresse et que cela ne peut qu’aller mieux par la suite. C’est notamment grâce à tes conseils et l’aide que tu m’apportes dans mon cheminement que je me rends mieux compte de ces quelques soucis qui subsistent dans mon quotidien. Sache aussi que je vis très bien mon job d’été, que je trouve beaucoup de positif à cette nouvelle expérience et que, même si j’ai encore du mal sur certains plans, je me dis que ce n’est pas grave, que ça va venir avec le temps, et qu’il y aura toujours de nouvelles expériences grâce auxquelles je pourrai progresser et me révéler.
Merci encore de l’attention que tu portes, Audrey.


J’ai fait la connaissance d’Audrey à la suite d’une série de sciatiques et de cruralgies. Ayant un travail sédentaire et ne pratiquant aucun sport, il semblait évident que je devais « reprendre mon corps en main » pour stopper le retour de ces épisodes douloureux et handicapants. Dans le même temps, j’ai ressenti le besoin de mieux maîtriser les tensions mentales et physiques au quotidien.
J’ai donc commencé il y a 3 ans la pratique de la sophrologie et du stretching postural dans les séances collectives qu’Audrey a mises en place aux Molières. Je n’ai pas eu une seule sciatique ou cruralgie depuis. J’ai en outre le sentiment d’être beaucoup mieux outillée pour gérer mon quotidien et de me sentir beaucoup mieux dans mon corps. Certaines personnes de mon entourage l’ont également remarqué.
J’apprécie particulièrement la bienveillance naturelle d’Audrey et son immense respect pour chaque individu. Je pense lui devoir d’avoir entrepris une démarche personnelle très positive sur d’excellentes bases et je sais que je la mènerai à mon propre rythme et selon ma propre voie.


J’ai des problèmes de nervosité et angoisses dans le sport en l’occurrence le golf qui est un sport qui demande de l’attention, de la concentration et bien sûr d’être calme.
J’ai décidé de trouver une solution à ce problème qui me pourrit la vie. En septembre, je suis allée au salon des associations et j’ai trouvé une façon de pouvoir m’aider à garder ma sérénité : la sophrologie. Cela fait quelques mois que je la pratique et j’ai découvert la façon de respirer pour expulser tout cette hargne que j’ai accumulée depuis des années et dēs que je fais du golf, je respire profondément avant de jouer sur chaque trou. Je trouve que depuis ces quelques mois, je suis mieux dans mon corps, j’ai découvert une façon d’expulser mon stress. J’ai maintenant un ressenti très positif sur mon façon d’être. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre mais, j’avance…
damedriveMerci à Audrey mon professeur de sophrologie qui m’a beaucoup apportée sur la façon de connaître mon intérieur.


Atteinte d’une polyneuropathie diabétique depuis 3 ans, j’avais perdu l’équilibre et la sensibilité de mes pieds. J’étais au radar avec mes anti-dépresseurs.
La sophrologie, le stretching-postural et la passion d’Audrey m’ont permis de retrouver ma confiance en moi et l’équilibre. Aujourd’hui j’ai arrêté les anti-dépresseurs et je croque la vie à pleines dents. Moi qui n’aimais pas le sport je continue avec bonheur mes deux séances par semaine (une au cabinet et une en groupe).
Audrey exerce son métier avec passion et s’adapte à chacun. Elle est fantastique.


J’ai fait connaissance d’Audrey en m’inscrivant à des cours collectifs de sophrologie aux Molières mais j’avais déjà pratiqué pendant 2 ans auparavant. Elle prodiguait une méthode en position assise, alors que je ne connaissais que des fins de séance en position « allongée ». Cela me convenait car étant très stressée cela m’aidait à m’endormir, c’est-à-dire détendre mes membres le soir après une journée stressante.
J’étais très sceptique mais je me lançais quand même dans la 1ère séance « test » avec Audrey. Franchement, j’ai découvert une autre méthode que je que je pouvais pratiquer beaucoup plus facilement dans la journée, et depuis je n’ai pas cessé de suivre ses cours.
Puis, la découverte d’un lymphome m’a amené à consulter Audrey en individuel. Il fallait que j’arrive à me détendre et, entre-autre, lutter contre le stress, les angoisses liées à la maladie.
Comme me demandait l’hématologue : l’objectif du moment est d’éviter que les globules blancs n’augmentent. Je remarque simplement que lorsque je fais la prise de sang le lendemain d’un cours de sophrologie, les résultats sont meilleurs que lorsque je la fais après plusieurs semaines sans pratique.
J’ai également pu essayé les cours de stretching postural et après une journée de travail la séance était la bienvenue !
Sachant que j’ai des problèmes de dos (rétrécissement du canal lombaire) et de l’arthrose aux  cervicales qui me font souffrir.
J’ai remarqué qu’avec cette méthode qui est très douce, j’ai ressenti un soulagement bénéfique rapidement. Par contre, il faut pratiquer régulièrement et je souhaite vraiment continuer l’année prochaine.
Je ne peux que conseiller les séances avec Audrey aussi bien en sophrologie qu’en stretching postural. Elle adapte sans problème les exercices en fonction de mes remarques.

Laurence dit « Lolo »


De part mon métier (chargée de prévention des risques professionnels), je suis amenée à rencontrer des personnes qui souffrent physiquement du travail.
Etant tous les jours en déplacements et n’étant pas toujours installée correctement à mon poste de travail, j’ai commencé à ressentir des douleurs dans le dos. Et puis un jour, pendant la pratique de mon sport favori, la course à pied, j’ai développé un syndrome dit de l’essuie-glace. J’ai donc arrêté de courir… Et je me suis dit qu’il fallait que je trouve une solution pour soigner définitivement mon genou mais également mon mal de dos.
C’est en « surfant » sur le net, que j’ai découvert le stretching postural et Audrey. Ma démarche a été double :

  • me soigner dans un premier temps, et prévenir le plus tôt possible tous les maux physiques que la vie quotidienne peut nous imposer,
  • dans un second temps, comment améliorer les conditions physiques de travail des personnes que je rencontre au quotidien et quelles clés je peux leur transmettre.

Alors si vous avez un doute, n’hésitez pas, foncez!


J’ai proposé à mes enfants quelques séances de sophrologie pour favoriser la confiance en eux, ils avaient 7 et 14 ans. A ma grande surprise, le plus petit a appris à gérer une colère exprimée (technique de sophrologie qu’il continue à utiliser) et le grand à gérer un stress lors d’une interrogation à l’oral. La sophrologie a eu une conséquence inattendue : ils ne se chamaillent plus, en tout cas, il n’y a plus de cris entre eux. Audrey m’avait dit que les enfants intégraient rapidement la sophrologie et je le confirme !


En 2011, j’ai fait une chute sur le sacrum. Il s’en est suivi des douleurs diurnes et nocturnes. Lorsque j’étais assis ou allongé plus d’une heure, les douleurs apparaissaient.
En 2013, une radio a montré des traces de fracture du sacrum, confirmée par un scanner en 2015. Ce qui provoquait une sciatique chronique à l’origine des douleurs.
Entre 2012 et 2015, j’ai effectué plusieurs séries de rééducation par kinésithérapie. Les séances me soulageaient, mais à court terme.
En juillet 2016, j’ai fait une séance découverte de streching postural avec Audrey Sylvestre. Durant la séance, je lui ai fait part de mes douleurs. Audrey m’a conseillé un suivi personnalisé.
Après quelques séances, j’ai constaté une nette amélioration. Le suivi personnalisé permet une approche complète, Audrey a su trouver les mouvements qui m’ont soulagé. A partir du mois de septembre, je me suis inscrit à ses cours.
En octobre dernier, j’ai effectué un très long voyage avec des vols de plus de 10 heures consécutives. Je n’ai ressenti aucune douleur.
Je dors beaucoup mieux et ne suis plus gêné par les douleurs nocturnes. Lorsque je conduis, je n’ai plus les douleurs que j’ai pu avoir dans le passé. J’ai l’impression d’avoir des postures plus correctes qui me permettent d’éviter la douleur et ceci de façon automatique grâce aux exercices d’Audrey.
nouvelle-caledonie

Le streching postural me permet de mieux vivre, merci Audrey !
Lionel


La sophrologie s’est présentée à moi dans un moment de ma vie où tout allait mal, tant sur le plan physique que psychologique et social.
Franchement au début je n’y croyais pas, puis au fil des séances, des choses se sont mises en place. Puis ces choses sont devenues des outils, des moyens de défense contre les petits tracas quotidiens. Mes souffrances psychiques et physiques sont maintenant moindres et lorsque je ressens une petite baisse de régime je sais maintenant que j’ai ce qu’il faut en moi pour y remédier.
Le travail qui a été fait en sophrologie m’a permis d’avoir une autre vision de mon monde intérieur et du monde extérieur. J’ai ainsi pu réintégrer la société en toute sérénité.