L’AME DU CORPS PHYSIQUE

Dans la démarche de Jean-Pierre MOREAU, père du Stretching Postural®, la globalité de l’individu prend toute sa signification. Le travail corporel induit par cette technique élaborée pendant plus de vingt ans, symbolise une réflexion approfondie basée sur des notions neurophysiologiques récentes.

L’être humain est fait d’os, d’articulations, de muscles destinés, en priorité, pour certains à la posture, pour d’autres plus dévolus au mouvement. Mais peu de réactions se font isolément, la majorité des actions musculaires ne peut s’effectuer que par une multitude d’analyses et d’interprétations cérébrales conscientes et inconscientes.

Ainsi  on peut affirmer que c’est la « tête » qui gère notre attitude, nos déplacements, nos mouvements et, bien évidemment, nos agissements. Il est impossible de séparer, de « saucissonner » l’individu en deux parties : la tête et le corps. Le psychisme et le physique sont intimement liés, c’est pourquoi, Jean-Pierre MOREAU, dans son dernier livre, a voulu l’expliciter en allant encore plus loin et en l’intitulant : « Sportif, Corps et Âme» .

LionelBarbierS’arrêter à la réflexion serait réduire les capacités humaines, tandis que l’âme est par définition l’ensemble des fonctions psychiques et des états de conscience ; le principe de la vie végétative et sensitive, c’est le sentiment, le ressenti conscient et inconscient, en somme, la vie.

Pour certains auteurs ou praticiens, la vie n’est que mouvement. Si cela est vrai dans le sens où l’immobilité représente la mort, c’est entièrement faux en terme neuro-musculaire et psychisme. En effet, le mouvement est guidé par les muscles posturaux (ceux qui nous permettent de nous tenir debout sans y penser) et la réflexion, la prise de conscience de soi ne peuvent être déclenchées que grâce à un « retour sur soi » comme un voyage intérieur.

Jean-Pierre MOREAU, par le Stretching Postural®, illustre tout à fait cet état d’esprit en parlant de travail corporel lié au plan psychologique par la prise directe sur le tissu de la vie affective, lui-même, indissociable de la notion de tonicité : c’est le « dialogue tonico-affectif ».

Chaque pratiquant s’affronte seul sur deux plans :

  • Au niveau de ses propres barrières physiques, tant en stretch tonique qu’en stretch lourd, (cf. articles des numéros précédents).
  • Au niveau de l’acceptation de sa personnalité par l’intermédiaire des respirations spécifiques au Stretching Postural®, révélateurs irréfutables de l’état émotionnel.

Les stretchs toniques dans lesquels la construction musculaire est intense, donne un rôle d’acteur durant la posture, tandis que les stretchs lourds amènent une situation de spectateur .
Cette alternance de postures toniques et lourdes est la représentation de l’harmonie. Le règne de l’équilibre est celui de la balance des opposés tel le Yin et le Yang, le jour et la nuit, les agonistes et les antagonistes, …

Le Stretching Postural® est une méthode qui tend à réharmoniser les différents déséquilibres aussi bien physiques que mentaux. Il agit, en priorité, sur tous les muscles posturaux, eux-mêmes, en relation étroite avec l’histoire personnelle de l’individu. Il équilibre les tensions acquises des chaînes musculaires staturales et comme l’a écrit Reich : « Toute rigidité musculaire contient l’histoire et la signification de son origine » .

Jean-Pierre MOREAU commentait ainsi cette affirmation  : « en effet, les phénomènes tensionnels sont directement liés aux résultats d’expériences physiques ou psychiques mal vécues. Ils s’expriment par des altérations, quelques fois très  importantes, du tonus musculaire, à tel point que les muscles perdent une part de leur « intelligence» . Les tensions troublent la motilité du corps, c’est-à-dire tout ce qui bouge en nous.  »
Il donne du Stretching Postural® une définition tout à fait appropriée :
« C’est une méthode de postures d’auto-étirement et de techniques respiratoires dont le but essentiel est de favoriser une régulation tonique grâce à des étirements volontaires et des contractions musculaires profondes» .
Cette définition donne accès à de multiples interprétations et permet d’aborder le thème principal du livre « Sportif, corps et âme » que les tensions et leur analyse grâce au Mental, à la Motivation et la Méditation. C’est  « l’axe des 3 M» , dont J.-P. Moreau parlait aux sportifs, mais applicable à toute personne afin de se comprendre et aller chercher au plus profond de lui toute l’explication de son être.

Le Stretching Postural® est plus qu’une technique car il se rapproche d’une thérapeutique globale et fait toucher du doigt la prise en considération du facteur central. Toute information est stockée, interprétée, analysée par les centres supérieurs qui vont, dans un second temps, véhiculer un ou plusieurs ordres d’adaptation en rapport avec les nouvelles données informationnelles. Cette méthode qui ne donne à voir que des sensations personnelles et privées, est en fait une ouverture sur le monde extérieur. La découverte de son corps, par la répétition des postures, permet d’accéder à la révélation de ses propres « états d’âme» , qui ouvrent la porte vers l’extérieure. La vision extrapersonnelle s’affine, se modifie et chacun prend sa place dans son environnement direct, tout en connaissant ses qualités et possibilités nouvelles.

Peut-on vraiment parler de Stretching Postural® en utilisant le terme de technique rééducative ?
Pour que le préfixe « ré-» puisse avoir une signification, encore eut-il fallu qu’il y ait la première phase, l’éducation !! Le Stretching Postural® apporte cette éducation, la preuve est régulièrement confirmée par de nombreux pratiquants qui parlent d’une découverte intérieure et d’un changement dans des compartiments de leur vie. Ce qui les frappe le plus est la modification de leur attitude et l’évolution de leur gestuelle vers une ergonomie plus efficace. Le corps se meut à l’économie avec un rendement plus important, la fatigue est moindre parce que la dépense énergétique est diminuée. L’organisme tend à intégrer de nouvelles boucles de fonctionnement relayées par les centres supérieurs de façon purement mécanique au niveau du système extra-pyramidal, mais également et surtout à des étages supérieurs permettant d’assurer la pérennité de toutes ces modifications corporelles et mentales.

En fait, le Stretching Postural® apparaît être une simple technique corporelle, mais il dévoile ses faces cachées au cours de la pratique et laisse libre court à l’interprétation consciente des actions musculaires volontaires. Il n’a de sens que si on permet l’accès à une intégration perceptible qui aboutira dans le domaine inconscient, celui de l’ÂME.
Lorsque le processus est enclenché, tout en soi vibre en correspondance, il permet d’acquérir une liberté, une autonomie et un pouvoir personnel certain. Comme l’a écrit le Dr. Guylaine Lanctôt : « On retrouve toujours la dualité CORPS et ÂME, mais la question fondamentale reste : qui est au service de qui ?».

Lionel Barbier, formateur à l’SP®EFM, podologue, posturologue